Cloud Azure, moins cher avec les instances réservées - Astelis

Cloud Azure, moins cher avec les instances réservées

Azure RI cost savings

Pour son cloud Azure, Microsoft vient d’annoncer la disponibilité générale (General Availability) de l’offre d’instances réservées (RI ou Reserved Instances). Jusqu’à présent, les offres d’infrastructure dans le cloud (IAAS), étaient majoritairement proposées en Pay-as-you-Go, un mode de consommation à la demande, au fil de l’eau en fonction des besoins. Bien évidemment, celui-ci présente de nombreux avantages comme le fait de ne pas avoir besoin d’avancer les fonds pour une infrastructure sur-dimensionnée tout en ayant la possibilité d’en augmenter rapidement la capacité de stockage ou la puissance de calcul.

les limites du Pay-as- you-Go

Il est probable que les clients les plus consommateurs du cloud de Microsoft aient poussé l’éditeur à réfléchir sur un modèle de vente plus adapté. En effet, quand vous avez choisi d’utiliser le cloud Azure pour supporter une partie de votre infrastructure, avec le recul de quelques mois d’utilisation, vous êtes en mesure d’estimer vos besoins en matière de ressources. Dans ce cadre, le mode de consommation à la demande n’est plus forcément le plus optimal pour répondre à votre besoin. Tout en conservant l’avantage de la flexibilité, chaque gestionnaire cherchera également à optimiser ses budgets. Il s’agit alors de trouver le bon équilibre entre flexibilité et économie.

Instances réservées, un mode plus économique

L’instance réservée comme son nom l’indique, permet de réserver des VM à l’avance, en bénéficiant d’un tarif plus attractif. Dans le même temps, vous conservez la flexibilité de modifier ou d’annuler vos réservations et ne serez donc facturé que pour ce que vous consommez.

En complément, l’outil de suivi des coûts de Microsoft dans Azure devrait rapidement permettre d’estimer les différences de coût entre les deux modes de facturation. Il sera ainsi plus facile de choisir et d’optimiser le budget que vous dépensez dans votre abonnement.

Vous l’aurez compris, ce mode de facturation sera à privilégier essentiellement dans le cas ou vous maîtrisez votre infrastructure cloud et êtes en mesure d’anticiper vos besoins. Cependant, la flexibilité d’usage proposée par Microsoft reste un point très positif de cet abonnement et mérite considération pour tout projet d’IaaS sur Azure.

Pour en savoir plus sur la roadmap de l’offre AZure, suivez le lien

diam commodo leo id, Aenean ipsum elit. sed ut Donec et,