Microsoft Azure stack, un pas vers le cloud hybride - Astelis

Microsoft Azure stack, un pas vers le cloud hybride

Microsoft Azure Stack

Conscient des bénéfices du cloud hybride pour les entreprises mais aussi des craintes exprimées quant à la protection des données, Microsoft fait un grand pas (devrions-nous dire un grand pont ?) vers les architectures hybrides.
Azure Stack n’est rien de moins qu’une plateforme Azure en réduction que vous pourrez installer « on premise ». Une fois déployée, l’entreprise pourra utiliser indifféremment cette plateforme locale ou le cloud d’Azure en fonction de ses besoins. De cette manière, la technologie utilisée sera homogène, facilitant ainsi l’exploitation et le déploiement des applications tout en permettant de conserver les données les plus sensibles en interne.

Azure stack, un outil de transition

Voilà une solution totalement pensée pour les architectures hybrides et qui devrait grandement faciliter la transition vers le cloud et la migration des applications.
Azure Stack peut également être utilisé comme un système d’information déconnecté (mode off line) agissant comme un stockage temporaire. Une fois reconnecté, les informations sont mises à jour dans le cloud Azure si tel est le besoin.
En complément, Azure Stack peut également être configuré pour permettre l’utilisation de ressources du cloud Azure, tout en conservant les données en local.

Faciliter le déploiement du cloud hybride

Microsoft souhaite éviter les freins aux déploiements internes comme ceux qui limites l’adoption de la plateforme open source concurrente OpenStack, connue pour sa complexité de mise en oeuvre. Pour cela, l’éditeur a notamment pris la précaution de passer des accords avec quelques constructeurs de matériel (DELL EMC, HPE, Lenovo) pour proposer sa solution en mode appliance. Comparée à l’offre 100% logicielle, cette formule a l’avantage de garantir une facilité de déploiement mais surtout, une simplicité de maintenance de la plateforme. C’est est un point crucial car Microsoft précise que Azure stack ne pourra subir plus de 6 mois de décalage par rapport à Azure. Ceci afin de garantir la plus totale compatibilité entre les deux systèmes qui doivent bien évidemment fonctionner de concert de manière totalement transparente.

Un tarif adapté

Enfin, Microsoft a prévu une tarification d’Azure Stack légèrement inférieure à son équivalent sur Azure, probablement pour tenir compte du fait que le c’est le client qui fournit les équipements sous-jacents.
La voie vers le cloud hybride semble maintenant bien tracée par les différents éditeurs qui savent que les entreprises ne basculeront pas intégralement vers le cloud public ou le cloud privé virtuel.

En conclusion, vous l’aurez compris, l’équipe d’Astelis ne peut que se réjouir de cette évolution. Elle conforte nos choix, tant au niveau des technologies maîtrisées que des conseils que nous prodiguons à nos clients.

Praesent ut venenatis porta. lectus Nullam