Un bureau virtuel, quel intérêt ? - Astelis

Un bureau virtuel, quel intérêt ?

Remote desktop

Vous en avez certainement entendu parler, ces dernières années le bureau virtuel était à la mode. Néanmoins, en France, il peine à percer dans les entreprises dont les utilisateurs (ou les responsables informatiques) restent encore très attachés à l’ordinateur traditionnel. D’autre part, l’idée même de partager des données de l’entreprise dans un datacenter ou pire, dans le cloud, était l’un des freins majeurs à son développement. L’autre frein bien souvent cité concerne la difficulté d’accès aux applications « maison ». En effet, comme elles sont généralement prévues pour un usage interne, il pouvait être parfois compliqué d’y accéder en toute sécurité depuis l’extérieur du réseau de l’entreprise.

La plupart de ces freins ont été levés depuis, notamment grâce à l’avènement du cloud qui a permis d’initier la démocratisation des solutions à la demande. Le cloud d’aujourd’hui est globalement très bien sécurisé (parfois bien mieux que ce qu’une entreprise peut faire en interne). L’accès aux applications internes de l’entreprise en toute sécurité est devenu chose courante.

Un bureau virtuel bien réel !

On ne peut plus réel en effet car bien qu’il ne s’exécute plus sur votre ordinateur local, il est recréé à distance sur un serveur. Ce dernier est donc dédié à l’exécution des sessions de bureau ou des machines virtuelles dédiées aux utilisateurs. Chez Astelis, nous parlons volontiers de bureau distant ou de bureau déporté (remote desktop in English). Vous avez également dû entendre parler des offres DaaS ou Desktop as a Service. De nombreuses solutions existent qui permettent de présenter simplement des interfaces Windows ou Linux. Elles permettent d’exécuter tous types d’applications, y compris les plus voraces en puissance d’affichage (bien que pour certains jeux, cela reste très théorique). On citera pour exemple le célèbre RDS de Microsoft (Remote Desktop Services), le logiciel Horizon View de VMware ou encore le produit Xendesktop de Citrix.

Les avantages d’un bureau virtuel

Comme nous l’avons rapidement expliqué ci-dessus, le bureau s’exécute donc à distance, généralement sur un serveur accessible depuis n’importe quelle connexion Internet. Vous voyez immédiatement l’intérêt de la chose puisque vous disposez ainsi en permanence de votre environnement de travail habituel (messagerie, suite Bureautique, navigateur, applications métier…).

Economies

D’un autre point de vue, celui de l’administrateur, la gestion des bureaux virtuels est beaucoup simple que la gestion d’un parc de PC ou d’une flotte de portables disséminés dans la nature. En effet, il devient très simple d’approvisionner un nouvel arrivant avec son environnement de travail. Il est tout aussi simple de remettre à jour un bureau virtuel en cas d’infection virale par exemple.

En ce qui concerne le matériel, puisque le bureau s’exécute sur un serveur, vous pouvez utiliser n’importe quelle machine un peu dépassée. Elle vous permettra de travailler comme si vous aviez le portable dernier cri dans les mains (l’esthétique en moins peut être 😉 ! ). Vous faites ainsi des économies en évitant la course à la puissance et vos coûts de maintenance matérielle seront fortement réduits. De plus, vous faites un geste pour la planète en limitant l’accumulation trop rapide des déchets électroniques.

Données sécurisées

Les données habituellement stockées sur votre ordinateur local sont maintenant stockées sur un serveur central et correctement sauvegardées (vous êtes sûr, vous le faisiez aussi  ?). Leur accès est sécurisé et de ce fait, la perte,  le crash disque ou le vol d’un portable n’ont plus le même impact qu’auparavant. Certes vous perdrez un PC portable mais pas les données qui vont avec.

Flexibilité et performance

Le bureau virtuel est également une solution qui facilite la montée en puissance, à la fois en nombre de bureaux mais aussi en termes de puissance de calcul requise. C’est une solution idéale pour qui souhaite un budget adapté à ses besoins et ainsi profiter des avantages d’une offre d’IT on Demand.

Enfin, parmi d’autres avantages, l’aspect performance n’en est pas le moindre. En effet, il est très simple d’ajouter de la mémoire, de l’espace disque ou une option de processeur graphique pour mettre à disposition de votre équipe une véritable bête de concours capable de supporter les applications les plus gourmandes.

Le bureau virtuel pour quels usages ?

Compte tenu de tous les avantages cités, vous devinez aisément quels sont les bénéfices que votre entreprise pourrait tirer de cette solution.

Nomadisme et mobilité

Bien évidemment, le bureau distant profitera principalement aux populations de collaborateurs nomades (commerciaux, techniciens) et aux télétravailleurs. A ce titre, en tant que dirigeant ou manager, vous êtes le profil idéal pour en bénéficier.

Flexibilité

Associé à la simplicité de la montée en puissance, le bureau virtuel sera également un outil idéal pour accueillir les stagiaires ou les collaborateurs de passage. Une formation à préparer dans l’urgence, quelques clics suffisent à créer les 10 environnements de travail qui seront proposés aux participants.

Au-delà de l’aspect du travail en déplacement, les avantages cités précédemment peuvent également largement bénéficier aux collaborateurs postés. Un collaborateur qui doit garder son enfant malade, un salarié coincé par une grève des transports (si, si, ça arrive !) pourront très facilement accéder à leur environnement de travail sans craindre le stress du travail qui s’accumule.

Conclusion

Les usages sont bien évidemment très nombreux et il est fort probable que nous n’imaginons aujourd’hui qu’une infime partie de ce qu’ils seront dans 5 ou 10 ans.

Quoi qu’il en soit, chez Astelis, nous en découvrons tous les jours et nous sommes convaincus de l’essor de ces solutions. Elles accompagnent tout naturellement cette mutation des modes de travail à laquelle nous assistons. Tout comme le décollage de la location par rapport à l’achat, le fait de posséder un matériel va devenir secondaire au profit de l’usage qui en est fait.

D’ailleurs, certains des leaders mondiaux d’aujourd’hui montrent l’exemple, il n’est plus nécessaire de posséder pour réussir, mieux vaut savoir utiliser efficacement.

felis ipsum risus tempus at venenatis ut tristique Aliquam neque. sit